Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
Retour
Retour sur l'ALPSMAN 2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Retour sur l'ALPSMAN 2022

15 wasquehaliens étaient présents ce weekend à Annecy lors de l’Alpsman.

Full : Yannick, Yoann, Cyril M., Antone, Xavier et Laurent

Half : Cyril VB., Yves, Jérôme J. et Hugo G.

Kids : Axel et Ninon F.

Xpérience : Manue J., Amandine, Mélanie et Julien F.

Récit du weekend :

“Nous avons profité du vendredi pour se dégourdir les jambes et les bras une dernière fois avant les courses. Petite nage à la fraîche dans le lac pour certains, course à pied pour d’autres, et petit tour à vélo afin de reconnaître le début et la fin du parcours.

Mélanie et Amandine, mécontentes de la faible distance de la sortie vélo, décidèrent d’allonger jusqu'au sommet du Semnoz (26km à 4.5% 1600m d’altitude) et se prendre par la même occasion un bon petit orage savoyard.

Le Semnoz nous mettrait-il en garde pour demain ??

Samedi : réveil à 2 heures, embarquement à 4h30, saut du bateau à 5h15, départ à 5h30 et nous voilà partis pour une longue et belle journée de sport.

Pour le half c’était grasse mat’ avec un départ à 8h30, mais avec une natation bien plus musclée car il y a 2 fois plus de concurrents, un début mass-start du bord de plage et une sortie à l'australienne à mi-parcours, le lac avec l’eau la plus d’Europe est le théâtre de combats sanglants.

Les parcours vélo dans le magnifique massif des Bauges entre pâturages, vaches et petits villages savoyards sont rythmés par des montées et des descentes à gogo. Le KOP de Wasquehal est bien présent, ça crie et tape fort des mains pour nous donner la force et le courage d’avancer malgré la chaleur qui s’installe (l’hypothermie dans le lac au petit matin nous semble déjà tellement loin). Nous avons même le plaisir d’entendre des concurrents nous demander combien nous sommes. Les couleurs sont bien portées et font leurs effets !

Le meilleur et surtout le pire reste à venir…

Le meilleur, c'est Axel et Ninon F. qui participent à l’AlpsMan Kids pendant que les grands sont en promenade. Les enfants sont envoyés une fois de plus en première ligne pour aller rafler des podiums. Ninon fera deuxième poussine et Axel quatrième pupille. Bravo à eux, papa et maman devront faire aussi bien le lendemain !

Le pire, c’est la course à pied qui arrive fatalement après le vélo. Les halfs la débutent en premier et montent directement au Semnoz sans passer par la case cloche. Et à ce jeu le plus fort est Cyril VB aka le Wasquehalien Volant, 41 personnes remontées en trail, il finit avec une super place de 175 sur 501 arrivées. Derrière lui, Hugo et Yves finissent main dans la main après un pacte de non agression dans le dernier km et Jérôme peu après (les rumeurs disent que Jérôme n’aurait pas souri entre le km 13.5 et le km 13.7 du trail, cela reste encore à confirmer car nous avons du mal à y croire)

storage?id=2420391&type=picture&secret=ULelZxDGw5wV6llmOPhf0D62bR883CTtjpMb1DqR&timestamp=1654727822

La course à pied du full peut se résumer en un seul mot : l’ENFER. Une boucle de 8.5 km à réaliser 3 fois avant le tournant, 5 fois sinon. La chaleur est assommante et impardonnable, des jets d’eau sont en place aux ravitos mais aussitôt arrosés aussitôt sec avec le soleil. Des brefs passages à l'ombre alternent avec des grandes lignes droites sur le bitume et aucun des participants présents ne semblent vivre un bon moment.

Nous sommes 2 à faire sonner cette fichue cloche. Yoann de façon propre et efficace en restant toujours classe pour les photos et vidéos. Et moi, en ayant 8 minutes pour faire 800 mètres, prendre un sac et sonner la cloche : 1 minute / 100 mètres le matelas de sécurité semble large ? Pas vraiment car la vitesse de sprint est de 9 km/h et le genou gauche est bloqué depuis le km 8. A l’amorce du dernier virage, le sac se déchire et fait tomber mes ravitos. Avec l’aide de Wonder Amandine, la cloche est sonnée après 12 heures de course, pile dans les temps.

Pour le marathon, les insolations, coups de chaud et déshydratations pleuvent par dizaines et n’épargnent personne. Certains athlètes se jettent dans le lac pour chercher un peu de fraîcheur entre 2 ravitaillements. Avec un courage immense et une détermination à toutes épreuves, Xavier, Cyril M., Laurent et Antone se lancent sur ce marathon de la mort. Xavier, le petit train de Wasquehal, réalise le 5e temps du marathon et remonte 60 personnes pour finir la course frais comme un gardon. 30 minutes après, il est rejoint par les collègues Laurent, Cyril et Antone après 16 heures d’effort. Si vous souhaitez connaître la définition de courage, de force mental ou de super héro, demandez à l’un d’eux, c’est le meilleur exemple possible.

storage?id=2420392&type=picture&secret=fRjDBBGKdzOz3ZxOKtF6OS4PX8lEzJUxwY3Q0Ldr&timestamp=1654727875

Reste la randonnée du Semnoz pour les 2 clochards. Yoann et moi, accompagnés respectivement de Pascal et de Mélanie. Nous entamons le même chemin que les copains du half plus tôt dans la journée. Yoann, avec 3km d’avance, souhaite m’attendre dans un premier temps mais le genou bloqué ne m’autorise qu’une vitesse maximale de 3km/h sur du bitume plat, la montée étant de 15km à 8% dans les cailloux je lui fais bien comprendre que mon but est d'arriver en haut dans les temps (encore une fois). Il bouclera la montée en 4 heures en mangeant autant de chips que possible en tout juste 15h40 d’effort juste avant la tombée de la nuit.

storage?id=2420393&type=picture&secret=J2AQiZ5TimiTp6GHPayv9hWpsz7Ro5tJJ5pIC1yE&timestamp=1654727934

Pour ma part la montée fût longue, très longue, très très longue. 5h41 de randonnée dont 2 heures dans la nuit noire à la frontale, cela représente 8h30 de course à pied sur 17h40 d’effort total. J’ai dû m'aider d’un bâton tout le long de la montée afin de pouvoir avancer, mais la beauté du paysage et le soutien de Mélanie rendent la tâche bien plus facile. La journée n’étant pas assez riche en émotion. Sur la ligne d’arrivée avec seulement 3 bénévoles entrain de ranger, mes parents et la nuit sur les montagnes, j’ai mis genou à terre, non pas de douleur mais pour demander Mélanie en mariage. Houra ! Retour à la maison à 2 heures du mat’ après 24 heures relativement bien chargées, prêts à enquiller sur la journée de dimanche et l’Xpérience.

storage?id=2420394&type=picture&secret=oEzw8bzIxXd16gMv10vbsxJLY8FpAd0zm3aeByJk&timestamp=1654727985

Dimanche, 8h30, dernier jour des festivités, se déroule l’Xpérience, triathlon découverte sans transition (1 départ natation puis 1 départ vélo puis enfin 1 départ CAP). La natation se déroule bien, un départ mass start depuis la plage avec un premier passage de bouée bien physique où il faut jouer des coudes, de la tête et même des genoux.

Le parcours vélo, constitué d’un aller retour au col de Leschaux, après un départ fictif de 4 km derrière une voiture comme au Tour de France, offre aux concurrents un très bel orage savoyard (deuxième en 3 jours pour Amandine et Mélanie décidément), l’arrivée du vélo s’effectue sous un déluge et nous retrouvons nos champions et championnes aussi trempés qu’à la sortie de l’eau. A l’arrivée Manue nous inquiète… comment peut-elle être aussi heureuse et souriante alors que le ciel vient de lui tomber sur la tête !? Peut être qu’être fou est un critère pour porter la tenue du club, qui sait ?

Enfin la course à pied pour clôturer cette épreuve, les concurrents s’élancent sur la boucle du full de la veille sous le soleil cette fois et les encouragements du public attroupé en masse.

Les arrivées en CAP s’effectuent dans une superbe ambiance. Et encore et toujours la team supporters est au rendez-vous, il ne manque que les tambours et les trompettes. Mélanie, tout juste fiancée, bague au doigt, finit proprement en empêchant une concurrente de la déborder sur la fin et termine finalement 7e sénior femme. Amandine nous offre le plus beau sprint du weekend pour déposer son concurrent sur le fameux 3 x 200 : cardio à 200 bpm, foulée à 200 ppm et vitesse à 200 km/h.

storage?id=2420395&type=picture&secret=eXzC6nylGkHRjycxpfIk73H7nJtzsBBeMRmWsMW7&timestamp=1654728035

Ce fût un magnifique week end, très riche en émotions, merci aux supporters et accompagnants pour le meilleur soutien du monde, aux coachs pour les entraînements, à l’organisation de la course et surtout les équipes de bénévoles de classe mondiale, à la team de Wasquehal pour toujours se tirer vers le haut et à la mairie de Wasquehal pour le prêt du camion !

Vivement l’année prochaine pour le prochain gros objectif. D’après les rumeurs, la course est déjà sélectionnée et le pacte d’engagement signé.

To be continued”

Yannick

Les résultats complets : https://lvorganisation.com/alpsman2022/

La vidéo de la course

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
10km de Wasquehal

10km de Wasquehal

Dimanche nous avions 6 coureurs pour la course à pied la plus locale de l'année : les 10km de...

23 juin 2022
Triathlon de Deauville

Triathlon de Deauville

Ce weekend, tout le gratin du triathlon se trouvait à Deauville en Normandie. Présentation du...

22 juin 2022
Triathlon des moines

Triathlon des moines

Samedi, s'est tenu à Fourmies le triathlon des Moines. 5 courses étaient au programme de la...

11 juin 2022
INVITE TES AMIS

INVITE TES AMIS

Nous t'invitons le 15 juin et le 22 juin au centre nautique Calypso entre 13h ET 15h.Le 15 juin...

7 juin 2022
Duathlon de Bray Dunes

Duathlon de Bray Dunes

Mer agitée oblige, le triathlon de Bray Dunes est remplacé par un duathlon.Des podiums, encore...

7 juin 2022
Retour sur l'ALPSMAN 2022

Retour sur l'ALPSMAN 2022

15 wasquehaliens étaient présents ce weekend à Annecy lors de l’Alpsman.Full : Yannick, Yoann,...

5 juin 2022